Pouvez-vous imaginer nager à côté d’un requin-baleine long de 12 mètres pendant qu’il est en train de manger? Eh bien, c’est ce que nous avons fait à La Paz, en Basse Californie!. Les requin-baleines, connus localement comme les Tiburon Ballenas, sont les plus grands poissons existant et naviguant dans l’eau chaude. Les gentilles bêtes sont sans danger pour les humains car elles se nourrissent que de plancton. Les requin-baleines se rassemblent dans l’aire marine protégée au nord de La Paz, où la plongée est interdite.

Notre excursion en bateau a commencé vers 09:00 du matin, du port de plaisance de La Paz, où nous avons embarqué sur un petit bateau de 16 passagers. Ce jour-là, nous étions un petit groupe de 10, y compris notre guide Alessandro et le capitaine Luis. Nous scrutions l’océan avec impatience, essayant de trouver les requins. Les poissons géants peuvent être difficiles à repérer car ils ne nagent pas comme les vraies baleines. Ils peuvent seulement être repérés lorsque les nageoires dorsales montent au-dessus de l’océan quand ils se nourrissent. Le temps étant orageux et venteux, la mer était agitée avec des vagues de 1 mètre, ce qui accentuait la difficulté à voir les animaux. Après un parcours cahoteux de 20 minutes à partir de l’embarcadère, nous avons atteint la zone protégée et trouvé les autres bateaux déjà en place. Un bon signe de la présence des requin-baleines.

Un maximum de 6 bateaux par zone du site et 8 plongeurs par plongée sont autorisés même si la plupart des voyagistes l’ignorent. Notre bateau n’était pas directement en tête du groupe mais cherchait plutôt d’autres requins, ce qui me plaisait.

Trouver les requin-baleines

Bientôt, nous avons aperçu un autre requin et notre guide Alessandro nous dit de nous préparer à sauter. Nous étions prêts, équipés de shorties et de tubas. Compte tenu de la mer agitée, il a recommandé aux nageurs non expérimentés de porter leurs gilets de sauvetage. Bruno a décidé de renoncer au sien, mais je portais le mien car je ne suis pas à l’aise dans l’eau.

Naviguer dans les requins-baleines

Naviguer dans les requins-baleines

Selon les instructions de notre guide, dès notre saut, nous avons nagé jusqu’au requin pour rester avec lui. D’autres règles exigeaient de ne pas approcher les requins à moins de 2 mètres, de ne jamais les toucher et de rester sur le côté. Ces règles étaient difficiles à suivre en raison de la mer agitée et de la faible visibilité d’à peine 3 mètres. Aussi, les gros poissons disparaissaient rapidement dans l’eau trouble. Nous les voyions une seconde et la seconde d’après, ils n’étaient plus là! Nageant aussi vite que je pouvais, j’ai approché un requin de 4 mètres. J’étais ravie! Parfois lent, parfois rapide, le poisson ne se souciait pas de notre présence et se nourrissait tranquillement comme si rien ne les dérangeait.

Balayage de l’océan pour repérer les baleines

Balayage de l’océan pour repérer les baleines

Respect de la vie marine

Plusieurs bateaux entouraient les requins, empêchant les autres d’approcher. Cependant, notre capitaine Luis était respectueux des règles et il s’éloigna des groupes. Bien que nous soyons déçus de ne pas avoir vu plus de requins, j’ai vraiment apprécié le respect du commandant de bord pour les animaux et sa décision de ne pas perturber les poissons. La sécurité et la protection des animaux sont passées en premier, et j’ai été heureuse de ce comportement, même si cela signifiait que nous-mêmes nous ne verrions pas de plus près le gros animal.

Dans l’eau, plongée en apnée à la baleine

Plongée en apnée vers les baleines

Alors que nous plongions pour la deuxième fois, nous avons approché un poisson plus gros, environ 7-8 m de long. Plus gros est le poisson, plus vite il nage, et c’était un véritable défi pour le suivre. Cette fois, nous avons vu à peine la queue mais quelle taille ! Étant donné que ce requin s’était rapidement éloigné, Luis nous a dit de retourner au bateau, pour que nous cherchions plus loin. Avant de pouvoir rejoindre notre bateau, une autre compagnie de tours est arrivée pour chercher ses clients qui avaient rejoint notre groupe dans l’eau. Alors que le bateau s’approchait, j’ai essayé de nager, mais je n’étais pas assez rapide. Un autre guide de ce bateau était toujours à l’eau et me cria de m’éloigner du bateau. En réponse, j’ai crié que j’avais essayé mais qu’ils devaient également mieux contrôler leur bateau. Fait intéressant, le capitaine aidait ses clients dans le bateau, laissant celui-ci sans contrôle. Ce fut un match hurlant entre le guide et moi! J’essaya de mon mieux de m’éloigner, mais leur manque de respect de la sécurité était frustrant. Ils ne prêtaient aucune attention aux autres nageurs. Plus tard, Alessandro mentionna le nom de bateau à Luis sur un ton de colère, ce qui confirma mon avis.

Un requin-baleine de très près!

Une fois enfin à bord, le commandant nous demanda qui avait ou n’avait pas vu les animaux, pour s’assurer que nous avions tous eu l’occasion de les admirer. Avec Alessandro, ils scrutèrent la mer pour la troisième fois. Nous avons très vite eu de la chance car nous sommes tombés sur un gros poisson, avec aucun autre bateau en vue. Nous avons rapidement plongé et nous avons eu assez de temps pour l’admirer, le poisson restant gentiment proche de nous. Il nageait vite mais en tournant et revenant pour notre plaisir. J’ai eu la chance de voir la tête, bouche grande ouverte alors qu’il se nourrissait. Puis de nouveau la queue comme un balai, puis la tête à nouveau… Quelle fin parfaite pour cette matinée! Quelle émotion !

Grand requin-baleine

Grand requin-baleine

Nous sommes remontés à bord une dernière fois avant que Luis se dirige vers La Paz. Tout le monde à bord discutait et échangeait des anecdotes de la rencontre, les plongeurs heureux ! Par ailleurs, l’éthique de notre guide et du capitaine avait été un véritable soulagement : de la part du guide assurant la protection de l’animal et la sécurité du plongeur, et du commandant de bord, respectant les distances entre les animaux et les humains. Les requin-baleines que nous avons trouvés étaient de la plus petite taille, plus proche de 6 à 8 m, mais l’expérience a été fantastique tout de même. Nous nous sentions encore minuscules le long de ces énormes animaux !

Quand y aller

Les requin-baleines se rassemblent généralement dans la mer de Cortez, entre novembre et avril, mais cela varit en fonction des endroits.

Où aller

Au Mexique, les requins migrent vers la Basse-Californie (la mer de Cortez, dans la baie de La Paz et Cabo de San Luca) et au Yucatan (Isla Mujeres et Isla Holbox). Dans le monde entier, les requin-baleines se trouvent dans : Belize (Gladden Spit), Honduras (Utila), Indonésie (Ujung Kulon), Madagascar (Nosy Be), Afrique du Sud (Sodwana Bay), Djibouti (Golfe de Tadjoura), Australie (Ningaloo Reef), Inde (Golfe de Kutch, Côte de Saurashtra), Philippines (Donsol, Batangas et Leyte du Sud), Indonésie (Papouasie Nabire Cenderawasih Bay), Mozambique (Inhambane), Zanzibar et Pemba îles en Tanzanie et golfe d’Oman (Ad Dimaniyat Baleares).

Comment s’organiser

Nous avons réservé nos excursions directement par une petite entreprise locale, mais plusieurs compagnies offrent l’activité de la demi-journée. On trouvera également plusieurs options de croisières de requin-baleines et autres tours de La Paz sur Viator.com, que je recommande en tant que leur ancien directeur du marketing Content. Il s’agit d’un lien d’affiliation, ce qui signifie que nous recevons un pourcentage si vous effectuez un achat en utilisant ce lien, sans frais supplémentaires pour vous. Notre avis est personnel et n’est pas touché par ce lien d’affiliation.

Sachez que les conditions météorologiques mauvaises pourraient annuler la tournée.

 #Mexique // #Nager avec les #requins baleines dans la mer de #Cortez / / #AdventureTravel from Ze Wandering Frogs