Si la magie devait devenir réalité, c’était certainement ce matin de juin. Nous glissions en silence, lentement, au-dessus des cheminées de Cappadoce, regardant le soleil se lever et teinter de rose vif les formations rocheuses uniques de la vallée. Un paysage féerique.

Grotesque, me diriez-vous, jusqu’à ce que vous soyez dans la nacelle de votre montgolfière, survolant un tel paysage pittoresque. Si vous deviez faire un vol en montgolfière dans votre vie, la Cappadoce est en effet une des meilleures destinations.

Ce fut un lever très matinal car nous devions être prêts pour le ramassage en bus autour de 5 h 30. Nous fumes d’abord dirigés à l’hôtel pour le petit déjeuner, où nous avions appréciés pâtisseries, différentes Feta et boissons chaudes. La température était étonnamment froide mais nous avions été prévenus et étions bien équipés de vêtements chauds. Pourtant, le thé et le café chauds furent les bienvenus. Après avoir été attribués à une montgolfière et son capitaine, nous furent conduits en van à la zone de lancement. Chaque entreprise bénéficie d’un emplacement spécifique d’où les ballons peuvent partir et plusieurs ballons étaient étalés sur le sol, comme des bateaux vides en attente.

L’équipage travaillait activement à préparer le brûleur au propane, plusieurs agents s’occupant du ballon valide pour commencer à le remplir de l’air chaud nécessaire. Les flammes brûlaient haut et fort avec beaucoup de bruit. C’était un spectacle impressionnant à regarder, le ballon prenant vie en quelques minutes. Très vite, il fut gonflé, grand et rond, prêt à nous emmener en voyage, avec le commandant de bord en place pour le manoeuvrer.

Préparation du ballon

La nacelle était fermement attachée au sol. A notre tour de monter! La nacelle était divisée en quatre sections et pouvait contenir environ 12 personnes, plus notre capitaine. Certaines nacelles peuvent accueillir huit passagers pour une expérience plus intime, les plus grandes jusqu’à 24. Monter dans la nacelle ne fut ni un exercice très élégant ni très facile. Le personnel avait fourni un tabouret pour aider ceux qui en avaient besoin. Le processus était d’enjamber le bord de la nacelle, rouler par-dessus et enfin se laisser retomber sur le plancher. Bientôt, nous étions tous à bord et, après examen des procédures de sécurité avec notre capitaine, prêts à partir.

Le personnel au sol avait commencé à lentement détacher les cordes et nous nous sommes élevés en douceur! Comme le ballon prenait de l’altitude, nous sentions le vent nous pousser vers les vallées roses et rouges où étaient situées les cheminées de fées de Cappadoce. C’était le moment parfait où le soleil commençait à apparaître, colorant de chaudes teintes dorées de rose et orange tout le paysage autour de nous.

Survoler les cheminées de fées

Spectacle grandiose.

Silence.

Moment magique.

C’était comme un rêve. Certes, le tour en  montgolfière en Cappadoce est une attraction très touristique mais à ce moment précis, nous vivions des instants bien au-delà de nos espérances.

Les capitaines de montgolfières ont peu de contrôles disponibles – pas de frein, pas de volant. Ils sont à la merci de leur brûleur et du vent. Notre capitaine était cependant un maître du vent et guidait le ballon comme l’aurait fait un chef d’orchestre, avec minutie et précision. Il nous amena près des cheminées, les touchant presque de nos mains. Volant lentement le long des courbes des vallées, longeant les formations, nous pouvions admirer les dernières habitations troglodytes et les pigeonniers. Notre ombre nous suivait sur les pierres comme un jumeau inséparable.

Volant à basse altitude dans la vallée rose de Cappadoce

Selon le vent et les conditions atmosphériques, les ballons peuvent voyager sur une distance de 4 à 20 km, bien que 5 km soit environ la distance moyenne, et jusqu’à 900 m (3,000 pieds) en altitude. Comme nous nous déplaçions au dessus des vallées rouges et roses, notre pilote nous monta à une altitude plus élevée qui nous offra une vue magnifique du paysage lunaire de la Cappadoce.

Nous flottions vers des zones plus vertes et plates qui annonçaient la fin de votre vol. Notre pilote communiquait par radio avec l’équipe au sol, leur indiquant où nous pourrions atterrir et les avoir prêt à nous aider. Faisant descendre le ballon d’un mouvement lisse et régulier, notre capitaine réussit à atterrir directement sur la remorque, la nacelle en position parfaite – très impressionnant !

Notre montgolfière

Une fois la nacelle sécurisée par des cordes et des ancres, l’équipage nous aida à débarquer. Du Champagne nous attendait, frais et pétillant comme il se doit. La fin parfaite d’un voyage parfait !

Ce fut vraiment une expérience à vivre  et l’un des points forts de notre périple en Turquie. Absolument recommandé !

Conseils :

  • Sécurité: Évidemment, c’est l’élément le plus important d’une telle activité. Après quelques accidents mortels, les autorités turques ont changé le nombre de ballons qui peuvent voler en même temps, réduisant les risques de collision en vol. Des directives plus strictes ont également été mises en place, concernant les certifications et assurances nécessaires pour pouvoir fonctionner. Cependant, toutes les entreprises ne sont pas toutes égales. Etant Directrice du Contenu Marketing à Viator.com, j’avais effectué notre réservation par notre site, sachant que nos fournisseurs étaient de premier ordre. Ce fournisseur spécifique avait des critiques élogieuses, employant les pilotes les plus expérimentés en Cappadoce. Notre pilote australien, David Stanley Parkes, avait des années d’expérience et aidait également à la formation de nouveaux pilotes. (Il s’agit d’un lien d’affiliation, ce qui signifie que nous recevons un pourcentage si vous effectuez un achat en utilisant ce lien, sans frais supplémentaires pour vous. Notre avis est le nôtre et n’est pas touché par ce lien d’affiliation.)
  • Portez des vêtements chauds. Etant donne le départ à l’aube et les altitudes élevées, les températures peuvent être fraîches. Un coupe-vent, un col roulé ou un foulard, un pantalon long, sont recommandés. Un bonnet de laine peut être un ajout intéressant, ainsi que des gants légers. Des chaussures plates confortables sont indispensables, car vous serez debout sur vos deux pieds pour la durée du vol!
  • Apportez votre appareil photo, mais assurez-vous que vous avez quelque chose pour l’attacher – un cordon de poignet pour éviter de le faire tomber. Nous avions un bâton de marche que nous avons utilisé comme perche ce qui était très pratique pour obtenir des photos de groupe – mais vérifiez avec la compagnie d’aviation que vous êtes autorisé à le prendre car il y a de plus en plus de restrictions au sujet de ce bâton.
  • Meilleures saisons pour le vol : Vous pouvez espérer avoir le meilleur temps et le  ciel clair d’avril à octobre. Janvier et février sont probablement les moins appropriés étant données les conditions hivernales. Les conditions du matin sont aussi généralement les meilleures, avec des vents légers et un lever de soleil très recherché évidemment.
  • Non recommandé pour
    • les femmes enceintes en raison de  parcours cahoteux potentiels et de l’atterrissage.
    • les enfants de moins de 7 ans car ils ont besoin de comprendre la procédure de sécurité et pour qu’ils soient assez grand et voir le paysage.
    • les personnes ayant des difficultés à se déplacer, car vous devez être en mesure de monter et sortir de la nacelle.
  • Réservez tôt si vous voulez vous assurer de voler à la date et la compagnie choisies. Bien qu’il y ait beaucoup de compagnies offrant les mêmes services, comme je l’ai mentionné plus haut, toutes ne se valent pas.

Intéressé(e) par d’autres voyages en Turquie? Regardez nos articles sur la nourriture Turque traditionnelle, remontez le temps de l’histoire a Ephèses, ou admirez la cérémonie des Whirling Dervishes.

Pour recevoir les prochaines aventures de notre voyage round-the-world directement dans votre boîte e-mail, inscrivez-vous à notre newsletter

 #Turquie // La #Cappadoce vu du Ciel: Vol en #Montgolfière au Lever du Soleil // #AdventureTravel from Ze Wandering Frogs